Le Blog de Clementine

Palo Alto, Silicon Valley, San Francisco

Browsing Posts in San Francisco

Fort Funston est un des parcs de San Francisco.  Il est situé au bord du Pacifique, dans la partie sud-ouest de la ville. Sa plage, qui s’étend sur plusieurs kilomètres, est bordée de falaises de plus de 60 mètres de haut.

Le gouvernement fédéral acquis en 1900 le terrain sur lequel se trouve le parc a des fins miliaires, afin d’assurer la défense des terres côtières de la baie de San Francisco. Le fort, qui fut nommé en l’honneur du major général Frederick Funston en 1917, commença à prendre forme au cours Première Guerre mondiale, avec la construction d’un terrain de parade, des casernes et une série de batteries côtières. Sa construction fut achevée au début des années 1930.

La Batterie Davis date de 1938.


~

Peu après la Seconde Guerre mondiale, les batteries furent déclarées obsolètes, et finalement, le fort fut decommissioné en 1963 et transféré au National Park Service.

Un des blockhaus a été reconverti en observatoire pour les visiteurs.

~

Le parc est équipé d’un réseau de sentiers pour la randonnée ou l’équitation.  Un de ces sentiers descend le long de la falaise, et permet d’accéder à la plage.  Le site comprend quelques-uns des derniers vestiges de l’écosystème de dunes de sable qui recouvrait autrefois la moitié Ouest de San Francisco.

La plage; vue vers le Sud

~

Le sentier qui mène de la falaise vers la plage.

~

La plage, au pied des falaises, est battue par le vent.  Il n’y a pas de baigneurs.  L’eau est trop froide.  Mais les chiens s’y promènent en liberté et jouent avec plaisir dans l’eau et les vagues.  Une des particularités de Fort Funston est que c’est le seul parc de San Francisco, et des environs, ou les chiens peuvent s’ébattre en liberté et sans laisse.

~

Depuis le parc, on a une vue très étendue vers l’Est, vers la ville, et le Lac Merced.

~

A cause des vents très forts qui viennent de l’océan, Fort Funston est aussi un endroit très recherché par les amateurs de delta-plane.

Comment aller à Fort Funston:

Adresse: Skyline Boulevard, San Francisco, CA (entre Sloat Blvd et John Daly Blvd)

Téléphone: 415-239-2366; 415-563-4323

Website: http://www.parksconservancy.org/visit/park-sites/fort-funston.html

La California Academy of Sciences (Académie des Sciences de Californie) est l’un des plus grands musées des Etats Unis.  C’est aussi l’un des plus anciens musées d’histoire naturelle du monde.  Elle a été fondée en 1853, trois ans après que la Californie ne soit rattachée aux Etats Unis.

1-exterieur-1.jpg

Vue generale du nouveau batiment

L’Académie des Sciences de Californie est un des musées d’histoire naturelle les plus éminents dans le monde.  C’est un chef de file au niveau international dans le domaine de la recherche sur le monde naturel.  Elle a huit départements de recherche scientifique dans les domaines de l’anthropologie, la biologie aquatique, la botanique, l’entomologie, l’herpétologie, l’ichtyologie, la zoologie des invertébrés, l’ornithologie et la mammalogie.

5-iguana.jpg

Un des hotes du musee – Une iguane

L’Académie emploie 30 Docteurs es Sciences qui font des travaux de recherche avec le soutien de plus de 100 chercheurs et plus de 300 assistants de recherche et qui lancent des dizaines d’expéditions chaque année pour explorer le monde de la nature et de découvrir plus d’informations sur notre planète.

Le premier musée de la California Academy of Science fut inauguré en 1874 ; il était établi dans la partie de San Francisco qui est aujourd’hui China Town.  Un second édifice, plus grand, fut bâti en 1891, mais il fut détruit en grande partie par le tremblement de terre de 1905.  En 1916, l’Académie établît son siége permanent dans le Golden Gate Park.  Plusieurs bâtiments furent rajoutés au bâtiment d’origine entre 1916 et 1977.

Ces bâtiments furent endommagés par le tremblement de terre de 1989, ce qui causa leur fermeture, et la décision de reconstruire un nouvel édifice qui soit résistant aux tremblements de terre.  Les travaux ont duré de Septembre 2005 à Septembre 2008.
Le nouveau bâtiment fait près de 40.000 mètres carres.  Inauguré en Septembre 2008, ce batiment est l’œuvre de l’architecte italien Renzo Piano, ne à Gênes en 1937.  Renzo Piano a conçu de nombreux édifices publics, comme, le Centre Pompidou qui fut achevé en 1977, et dont il a aussi dirige la rénovation en 1999, ainsi que celle de ses abords en 2000.  Renzo Piano est un lauréat du prix Pritzker d’architecture, qui est considéré comme l’équivalent architectural du prix Nobel.

2-overall.jpg

Vue generale du musee – Le toit vivant

Le design du nouveau batiment de la California Academay of Sciences est inspiré par le cadre naturel du Golden Gate Park.  Il utilise une technologie de construction qui est sensible à l’environnement.  Le bâtiment lui-même interprète la mission de  l’Académie de raconter l’histoire de la science et d’encourager une plus grande sensibilisation aux défis posés par la protection de l’environnement.

La conception du bâtiment a été très remarquée, et a reçu de nombreuses accolades, dont le prix Holcim Award Silver, a cause de sa sensibilité a l’environnement. Par exemple, le bâtiment a un « toit vivant » de plus de deux hectares couverts de 1,7 millions de plantes vertes natives de Californie qui créent un habitat pour les abeilles, les colibris, les papillons, et autres insectes.

3-toit-vivant.jpg

Le toit vivant – Les plantes – Les ouvertures d’aeration

Ces plantes créent aussi une couche d’isolation thermique qui permet d’empêcher la surchauffe du bâtiment pendant les mois d’été et de réduire les besoins en énergie pour la climatisation.  Le toit comprend aussi des panneaux solaires qui génèrent 50% de l’énergie nécessaire à la production d’eau chaude pour l’ensemble du site.

7-toit-en-verre.jpg

Le toit en verre de la grande salle commune

Le musée contient un aquarium, un planétarium, une forêt tropicale.

4-foret-tropicale.jpg

La foret tropicale

6-salle-dexposition.jpg

Une des salles d’exposition

Au cœur du musée se trouve une immense salle avec un toit en verre, qui sert de café et de lieu de rassemblement pour les visiteurs.

8-cafe.jpg

Le cafe au centre du musee

Maiden Lane est une des rues les plus chics de San Francisco. Il y a des boutiques de mode, comme celle de la maison de couture Chanel. Il y a aussi de nombreux restaurants, dont certains sont tres reputes pour leur cuisine.
maiden-lane-img_8416.jpg
Comme la rue est tres etroite et tres animee, on l’a fermee a  la circulation. Des cafes se sont installes sur le macadam et les trottoirs.
maiden-lane-cafes-img_8419.jpg
Au 140 Maiden Lane, se trouve le seul immeuble de la ville qui ait ete dessine par l’architecte Frank Lloyd Wright (originaire de Chicago).

maiden-lane-xanadu-img_8419_2.jpg
C’est la  qu’est installe la galerie d’art Xanadu Gallery. L’interieur de la Xanadu Gallery vaut le detour, au moins pour son architecture. Sa passerelle en spirale qui joint les niveaux d’exposition fait penser a l’architecture du celebre musee Guggenheim de New York.

On dit qu’avant le tremblement de terre de 1906, Maiden Lane etait une galerie marchande, mais d’une autre sorte. C’etait la  que l’on pouvait trouver de tres jolies dames, tres elegantes,  membres d’une des plus vieilles profession du monde.

Contrairement à beaucoup de villes américaines, San Francisco est une ville où les bureaux et les appartements ou maisons d’habitation se côtoient, meme en plein cœur du quartier d’affaires. De ce fait, la ville est toujours très animée à toute heure.

Par exemple, le Financial District (quartier d’affaires), qui se situe près de l’ancien port de commerce, contient de nombreux immeubles d’habitation, des hôtels, des restaurants, en plus de ses gratte-ciels qui abritent des banques, compagnies d’assurance et cabinets d’avocats.

l1010189-san-francisco-vue-du-port.jpg

Le Financial District, vu du port

Tout à coté, il y a moins d’immeubles, et plus de maisons individuelles ou à deux ou trois étages, dans lesquelles vivent plusieurs familles. Ces maisons, aux jardins minuscules, permettent d’habiter en pleine ville, et d’aller à pied, ou en bus ou tram au bureau.

l1010194-san-francisco-quartier-residentiels.jpg

Quartiers résidentiels, proche du Financial District

À droite, sur la photo, on voit la Coit Tower, qui est le sujet d’une petite histoire.

Haute de 64 mètres, et de style art déco, la Coit Tower fut commissionnée par Lillie Hitchcock Coit, veuve d’un banquier fortuné. La tour fut conçue par les architectes Arthur Brown Jr. et Henry Howard, et fut inaugurée en 1933.

En regardant la tour, on ne peut s’empêcher de penser que la Coit Tower ressemble à l’embout d’une lance d’incendie. Certains pensent que la tour a été dessinée dans ce but. Étant donné que Mrs. Coit était connue pour son amitié, son affinité et son admiration pour les sapeurs-pompiers, on dit que Ms. Coit aurait fait ériger cette tour afin d’honorer les sapeurs-pompiers de la ville qui avaient combattu l’incendie qui suivit le tremblement de terre de 1906. Les architectes de la tour dénient cette allégation.

La Coit Tower est en béton renforcée, et non peint. L’intérieur de la tour contient des peintures murales de 26 artistes. Deux de ces peintures ont pour sujet des scènes de la baie de San Francisco peintes par l’artiste espagnol José Moya del Piño, qui résidait dans la région de la Baie. Les autres peintures portent sur des thèmes sociaux et politiques relatifs à la vie de travail en Californie dans les années 30, après la grande dépression de 1929.

l1010288-coit-tower.jpg

Coit Tower et le quartier de Telegraph Hill

Depuis Telegraph Hill, la colline où se trouve Coit Tower, on a une vue superbe sur le Golden Gate Bridge, Alcatraz, le Bay Bridge, Russian Hill et le Financial District.

Pour en savoir plus sur Mrs. Coit et Coit Tower, voir le Virtual Museum of the City of San Francisco (en anglais).

Depuis toujours, le Golden Gate Bridge est peint de couleur Orange International, ce qui constitue l’un de ses traits les plus caractéristiques.

img_8316-golden-gate-bridge.jpg

Golden Gate Bridge – depuis Point Diablo

Le pont offre six voies de circulation ouvertes au trafic automobile et deux allées de chaque côté, l’une réservée aux piétons, et l’autre aux cyclistes. La barrière centrale entre les voies de circulation peut être déplacée aux heures de pointe, pour éviter les embouteillages, en répartissant les voies en 4+2 quand il y a beaucoup de circulation dans un sens.

Lors de son inauguration, le Golden Gate Bridge était le pont suspendu dont la portée maximale était la plus grande. Il est longtemps resté le pont suspendu le plus long du monde. Ses deux tours furent aussi pendant de nombreuses années les plus hautes tours du monde. Le pont fait en outre partie des sept merveilles du monde moderne.

L’idée d’un pont qui traverserait le Golden Gate apparut pour la première fois en 1916. Comme la ville de San Francisco connaissait une certaine prospérité, le développement d’axes de communication autour de la ville devenait nécessaire, afin d’étendre les possibilités d’échanges. Du fait de la position géographique de la ville, au nord d’une presqu’île, sur un site entouré de toutes parts par les eaux, le besoin d’étendre les liaisons de la ville vers l’extérieur impliquait la construction de ponts, à une époque où les transports routiers connaissaient un développement rapide. Des connexions par bacs ou ferries existaient déjà vers le Nord et l’Est, mais ceux-ci étaient toujours pleins, ce qui rendait la circulation des marchandises très limitée.

Le projet représentait un défi technique car le détroit du Golden Gate était réputé pour ses courants dangereux. Des vents très violents et le brouillard marin fréquent et chargé de sel corrosif représentaient des obstacles majeurs à l’érection d’un tel ouvrage. Il faudrait que le pont soit en mesure de résister aux vents violents, et à la corrosion par les eaux salées.

La construction du pont se heurta aussi à de nombreux obstacles. Les exploitants du Golden Gate Ferries craignaient que l’ouverture d’un pont ne leur fasse perdre une partie de leur clientèle. L’armée, qui possédait les terrains de part et d’autre du détroit du Golden Gate, craignait que la construction du pont ne perturbe les opérations militaires qui étaient fréquemment menées dans la zone.

Les travaux débutèrent en Janvier 1933. L’inauguration de la structure eut lieu le 27 mai 1937, qui fut déclaré officiellement journée des piétons. Dès six heures du matin, dix-huit mille personnes se rassemblèrent de chaque côté du pont, afin d’en réaliser une première traversée, et quand l’heure tellement attendue arriva, les cornes de brume retentirent, et les barrières s’ouvrirent, laissant des milliers de personnes, pour la plupart des lycéens ou des jeunes se ruer sur le pont nouvellement bâti. Le lendemain le pont fut ouvert aux véhicules à moteur.

dsc_0653_2-golden-gate-bridge-from-water.jpg

Golden Gate Bridge – depuis Richardson Bay et Sausalito

Chaque jour, environ 100.000 vehicules empruntent le Godlen Gate Bridge.

Quelques chiffres:

Longueur totale: 2.727 mètres
Longueur entre piliers: 1.280 mètres
Largeur: 27 mètres
Hauteur: 227 mètres
Hauteur au-dessus de l’eau: 67 mètres

Quant on habite à Sausalito, Tiburon, Oakland ou Vallejo, il est plus facile, pour se rendre à San Francisco, d’emprunter un ferry que de conduire. Les embouteillages, le coût de l’essence, et les campagnes de protection des sources d’énergie non durable poussent les gens à utiliser les transports en commun.

l1010300-ferry-baylink.jpg

N’y a-t-il rien de plus agréable, pour commencer sa journée, que de faire une petite traversée sur l’eau au lieu d’être pris dans les embouteillages de l’autoroute?

Plusieurs lignes de ferry joignent San Francisco à des villes situées au Nord ou à l’Ouest, au bord de la Baie de San Francisco. La traversée est plus ou moins longue. Par exemple, le trajet entre San Francisco et Vallejo, à l’embouchure de la Napa River, fait environ 50 kilomètres et prend à peu près une heure.

Les flottes de ferry de la Baie de San Francisco sont de couleurs différentes, selon la compagnie qui les opère. Par exemple, les bateaux de la ligne Baylink sont peints en bleu et blanc.

l1010188-ferry.jpg

La Red and White Fleet (Rouge et Blanc), a adopté un motif artistique rouge et blanc qui fait penser a une bouteille de Coca-Cola.

l1010306-ferry-red-white.jpg

On apercoit, dans le lointain, une partie du Bay Bridge. C’est la partie du pont qui est formée de deux ponts suspendus, et qui s’étend de San Francisco à l’ile de Yerba Buena.

Comme la plupart des grandes villes, San Francisco est dotée d’un système de transports en commun complexe qui comprend trains, métro régional, tramways, bus, etc. C’est probablement le réseau de transport public le plus dense sur la côte occidentale des États-Unis. On dit aussi que c’est l’un des réseaux de transports urbains les plus utilisés, et que 35% des San-Franciscains l’empruntent quotidiennement.

Une des lignes de tram de la ville, la ligne F-Market, est très inattendue. C’est une ligne pas comme les autres. Ce qui distingue la ligne F Market, c’est que tous ses wagons sont des pièces d’époque. La ligne de tram F-Market est, en quelque sorte, un musée vivant du tramway.

Les voitures de ce musée mobile viennent d’un peu partout au monde. On les a restaurées, et l’on a préservé leur état d’origine, avec les sièges en bois vernis, les publicités d’époque, et bien sûr la peinture extérieure aux couleurs des villes où chacun de ces wagons a été utilisé dans le passé. C’est pour cela que beaucoup de wagons sont différents, et qu’ils sont de toutes sortes de couleurs.

Par exemple, sur la photo ci-dessous, on voit une voiture de tram de couleur acier poli. Mais derrière, dans le lointain, on en voit une autre qui est orange.

l1010318-grey-street-car.jpg

Voici de plus près la voiture de tram orange, arrêtée pour prendre des passagers.

l1010319-orange-street-car.jpg

L’idée de cette de ligne de tram aux wagons historiques et d’époque, a vu le jour en 1983 quand la ville de San Francisco a décidé d’organiser un festival du trolley pour l’été. Beaucoup de villes américaines ont contribué à ce festival. Chicago, Cincinnati, Kansas City, Louisville, Boston, etc. Le festival eut beaucoup de succès, et fut recommencé l’année suivante, et ainsi de suite jusqu’en 1987. En 1987, on décida de transformer ces expositions temporaires, en un usage permanent.

C’est ainsi qu’en Septembre 1995 on inaugura la ligne F-Market avec une parade de toutes les voitures de tram, entièrement restaurées telles qu’elles étaient à l’époque, peintes flambant neuf, aux couleurs de la dizaine de villes qui ont contribué leurs voitures à la ligne F-Market.

La ligne a eu tellement de succès qu’il a fallu acheter des voitures supplémentaires. Pour compléter la collection, San Francisco acheta alors dix voitures de tram à Milan (Italie) qui venait juste de mettre ses voitures de tram “à la retraite”. Comme elles dataient de la même époque que celles qui étaient utilisées par San Francisco, elles se sont bien intégrées dans le décor. Ce sont les voitures qui sont peintes en orange.

La ligne F-Market opère normalement, 20 heures par jour, sept jours par semaine. Ses voitures multicolores transportent touristes et travailleurs à travers les rues de la ville. La ligne F-Market couvre la partie de Nord de Market Street, la rue principale de San Francisco, qui traverse le Financial District, le quartier d’affaires où se trouvent les sièges des banques, des grands cabinets d’avocats, la Federal Reserve, et quelques magasins chics. Ensuite la ligne rejoint l’Embarcadero, pour longer la baie de San Francisco vers l’Ouest, le long des quais et du port de tourisme et de pêche de la ville.

Il ne faut pas confondre la ligne F-Market avec un autre moyen de transport célèbre de San Francisco, les « cable cars », tant photographiés et tant décrits dans les guides touristiques. Les cable cars – qui utilisent une technique différente pour se déplacer – sont bien connus pour grimper sans problème le long des collines pentues de la ville, ou les pentes vont jusqu’à 15 ou 16 degrés.

La ligne F-Market se situe dans la partie plate de la ville. Si elle fait le bonheur des touristes fatigués, la ligne F-Market est une ligne à usage principalement commercial. Même elle est très pittoresque, elle est aussi très fonctionnelle. Des milliers d’employés des bureaux et des magasins du quartier d’affaires de la ville l’empruntent chaque jour pour se rendre à leur lieu de travail.

Le Bay Bridge relie San Francisco à Oakland et Berkeley, à l’Est de la Baie de San Francisco. Le pont a une longueur totale de 7 kilomètres.

En fait, le pont est en deux parties. La partie Ouest est faite d’un pont suspendu de 2,822km. C’est ce qu’on voit sur cette photo.

l1010302-bay-bridge.jpg

La partie Est du pont est faite d’un pont à poutres de 3,101km.

La différence entre les deux types de construction est due à la différence géologique entre les deux cotes de la Baie. Du cote San Francisco, la Baie de San Francisco est très profonde. Plus de 30 mètres de profondeur. Au contraire, du cote proche de Oakland, la Baie est moins profonde et a un sol très boueux par endroits.

Ces deux parties du pont Bay Bridge se rejoignent dans l’Ile de Yerba Buena, qui est située dans la Baie de San Francisco, a mi-chemin entre San Francisco et Oakland. Pour traverser l’Ile de Yerba Buena, l’autoroute emprunte un tunnel qui est (ou a été) le tunnel ayant le plus gros diamètre du monde. Il fait 23 mètres de largeur, 18 mètres de haut et 165 mètres de long.

Le pont Bay Bridge a le même âge que le Golden Gate Bridge qui rejoint San Francisco a Sausalito, au Nord. Les deux ponts furent bâtis en même temps – après la crise de 29. Le Bay Bridge fut inauguré en Novembre 1936, et le Golden Gate Bridge, 6 mois plus tard.

Une des particularités du Bay Bridge est que les voies Est-Ouest et les voies Ouest Est ne sont pas parallèles, mais l’une au-dessus de l’autre. L’autoroute qui utilise ce pont a cinq 5 files dans chaque sens. Quand on conduit vers l’Est pour aller de San Francisco à Oakland, on conduit dans les cinq voies de la partie inférieure, sous le pont. Quand on conduit vers l’Ouest, pour aller de Oakland à San Francisco, on conduit dans les cinq voies de la partie supérieure.

La photo ci-dessus montre les deux voies, l’une au-dessus de l’autre.

Le fait qu’il y ait 10 voies, 5 dans un sens, et 5 dans l’autre, les unes au-dessus des autres date seulement de 1963. À l’origine, entre 1936 et 1963, la partie du dessus du pont contenait une autoroute avec deux fois trois voies a chaussées séparées, allant dans chaque sens. Cette autoroute était réservée aux voitures. Dans la partie du dessous, il y avait une voie ferrée, et trois voies annexes principalement utilisées par les camions.

A l’extrême Ouest de San Francisco, au bord du Pacifique, se trouve Ocean Beach. C’est une plage de sable fin de plus d’une vingtaine de kilomètres, qui va de la pointe Nord de la peninsule de San Francisco, jusque a Pacifia, au Sud, en longeant Golden Gate Park, le Richmond District et le Sunset District. A Pacifica, la plage de sable se change en d’immenses rochers semblables à ceux de la pointe du Raz en Bretagne ou des falaises d’Etretat.

l1000501.jpg

Ocean Beach est le plus souvent dans le brouillard. Mais en Octobre, quand les températures montent et le ciel se dégage, la plage est baignée de soleil. Les couchers de soleil à ce moment-la sont sublimes. C’est un plaisir tellement rare que même les locaux font la visite. Il faudra attendre longtemps avant de pouvoir admirer a nouveau l’horizon sans fin et les magnifiques jeux de couleur quand le soleil plonge a l’horizon pour venir boire l’eau du Pacifique.

Juste après le coucher du soleil, quand le ciel est encore tout rose, la mer prend une couleur argentée a en faire se pamer meme les moins romantiques.

l1000499.jpg

Quelques courageux mettent les pieds dans l’eau pour aller voir de plus pres. Il y a peu de baigneurs, cependant, car l’eau du Pacifique est glacée. En fait, la plage est réputée dangereuse pour les nageurs à cause de ses eaux froides et ses courants qui se révèlent régulièrement fatals aux surfeurs ou baigneurs imprudents.

Ocean Beach est tres connue pour son surf. Elle attire des surfeurs du monde entier. Protégés par leurs combinaisons hermétiques, et bravant les courants glacés, les surfeurs s’en donnent à coeur joie, car les vagues sont superbes. Même a la nuit tombante, certains s’aventurent dans l’océan pour aller s’amuser avec les dernières vagues.

Plus nombreux, cependant, sont les flâneurs qui viennent regarder le ballet des surfeurs sur leurs planches, au grés des vagues énormes.

l1000494.jpg

D’autres plus astucieux, ou moins courageux ou plus frileux font la ballade à cheval.

l1000504.jpg

San Francisco a 800.000 habitants, et 43 collines. La structure géologique unique des environs fait que le sol de l’agglomération de San Francisco est très ondulé.

Twin Peaks (ou les sommets jumeaux) est le nom de deux collines siamoises parmi les collines qui sont parsemées dans la ville. Ces deux collines s’élèvent à 280 mètres.

Il est très rare que les sommets de Twin Peaks ne soient pas dans le brouillard, mais en Octobre – la plus belle saison pour visiter San Francisco – il y a quelques journées ou le temps est dégagé. Les photos ci-dessous ont été prises depuis le sommet de l’une des deux collines de Twin Peaks.


Vue vers le Nord- L’entrée de la baie juste a l’Est du Golden Gate Bridge.

A gauche de la photo, dans la baie, on aperçoit l’Ile d’Alcatraz, célèbre pour sa prison.

l1000482.jpg


Vue vers le Nord-Est. Quartier d’affaires de San Francisco

l1000481.jpg
l10004891.jpg

Ci-dessus, vue vers le Nord. La Baie de San Francisco, pres du Golden Gate Bridge, et de l’acces vers le Pacifique.

Ci dessous, vue vers l’Est. La baie interne.

On apercoit dans la Baie quelques bateaux de commerce qui se dirigent vers les ports. On voit aussi les grande grues blanches qui servent a decharger les bateaux.

l1000485.jpg

Vue vers l’Est – La Baie intérieure de San Francisco

Une autre vue des gros bateaux de transports commerciaux qui viennent livrer leurs marchandises dans les ports de la Baie.

l1000486.jpg

Ci-dessous, Vue vers le Sud-Est – La ville et les collines. De l’autre cote de la baie Oakland et les villes de East Bay, le groupement d’aglomerations a l’Est de la Baie.

l1000480.jpg