Le Blog de Clementine

Palo Alto, Silicon Valley, San Francisco

Browsing Posts in Menlo Park

Même si des bateaux européens découvrirent les cotes de Californie à la fin du XVIe siècle, il faudra attendre deux cents ans avant que les Espagnols ne commencent à coloniser la Californie. Auparavant, ils étaient plus intéressés par les richesses des Philippines et du Mexique.

Un des moyens employés par la couronne d’Espagne pour étendre ses frontières et consolider ses colonies fut de créer des “Missions”. Ces missions étaient des avant-postes religieux établis par les Dominicains, les Jésuites et les Franciscains espagnols afin de répandre la religion chrétienne parmi les amérindiens locaux. Ils permettaient aussi de donner à l’Espagne de nouvelles terres.

En 1769, Gaspar de Portolá et le missionnaire franciscain Junípero Serra posèrent les fondations de la mission de San Diego de Alcalá. Cette mission fut la première d’une chaîne de vingt et une missions. La plus récente de ces missions est la mission San Francisco Solano, établie à Sonoma, dans la Wine Country (Valley du Vin) au Nord-Ouest de San Francisco. Celle-ci date de 1823. Les missions introduisirent le bétail, les fruits, les légumes et l’industrie européens dans la région de Californie.

Ces vingt et une missions sont reliées par une route (qui à l’origine, était un simple chemin, emprunté par des mules) qui est nommée “El Camino Real”. La légende dit que les moines des missions semaient des graines de moutarde au long d’El Camino pour marquer la route avec les fleurs jaunes de la plante.

el-camino-real-menlo-park-l1010371_2.jpg

El Camino Real à Menlo Park

Aujourd’hui, plusieurs routes modernes suivent plus ou moins le tracé du “chemin royal” historique, et ont gardé le nom de El Camino Real. Avec ses six voies à chaussées séparées, lorsqu’il traverse Silicon Valley, El Camino Real passe par San Francisco, Milbrae, Burlingame, San Mateo, San Carlos, Redwood City, Menlo Park, Palo Alto, Mountain View, Sunnyvale et Santa Clara.

La Route 82 – ou El Camino Real – est une artère agréable, bordée d’arbres et fleurie. C’est une excellente alternative à l’Autoroute 101 pour aller de San Francisco à San José. L’autoroute 101 est souvent embouteillée aux heures de pointe. El Camino Real, au contraire, connait peu d’embouteillages. Selon les villes qu’elle traverse, il y a, de chaque coté de l’avenue, des résidences, des hotels ou des magasins.

el-camino-agapanthes-l1010374_2.jpg

Les agapanthes

La partie de El Camino Real qui est située dans Silicon Valley est bordée d’arbres. La partie centrale est aussi plantée d’arbres, et agrémentée de plantes vertes ou de buissons. Il y a aussi partout beaucoup d’agapanthes. On trouve souvent des agapanthes, bleues ou blanches, le long des routes, ou dans les jardins de Californie, car elles s’adaptent bien au climat.

Pour en savoir plus sur les Missions Espagnoles de Californie, voir quelques articles et reportages détaillés et en français sur d’autres sites. Par exemple: un excellent reportage avec photos sur la Mission de Carmel; un autre sur la Mission San Diego de Alcala, et un article général sur les missions espagnoles de Californie sur Wikipedia.

Menlo Park est une petite ville de 30,000 habitants située entre Palo Alto et Atherton. Très semblable à Palo Alto, elle abrite des habitations privées, des magasins, boutiques. Menlo Park est le siège de plusieurs sociétés d’investissement et de capital risque (les sociétés de « Venture Capital »), situées en particulier sur la fameuse Sand Hill Road. Il y a aussi des quartiers plus industrialisés, ou l’on trouve de nombreuses sociétés d’informatique, comme Sun Microsystems.

img_7160.jpg

La rue principale de Menlo Park est Santa Cruz Avenue. Santa Cruz Avenue est bordée d’arbres. L’avenue a des chaussées séparées, avec une petite allée centrale, aussi plantée d’arbres. La nuit, les troncs des arbres sont illuminés, avec des guirlandes comme celles que l’on utilise pour décorer les arbres de Noël. Cela donne un air de fête à la ville 365 jours par an.

img_7159.jpg

De chaque coté de la rue, il y a des boutiques. Par exemple, des magasins de vêtements ou des marchands de tapis. Une quincaillerie, quelques banques, des restaurants et des cafés.

img_7161.jpg
Même si elle est large, et bien achalandée de commerces, d’une façon générale, Santa Cruz avenue est calme. On peut déjeuner ou dîner dehors sans être envahi par les bruits de la circulation. C’est un endroit idéal pour aller prendre le brunch du dimanche matin.

Le « brunch » (combinaison des mots “breakfastâ€? et “lunchâ€?) est un repas léger que l’on prend vers 10 ou 11 heures, et qui remplace le petit-déjeuner et le déjeuner. Cela permet de se lever tard, et de profiter des belles heures ensoleillees du dimanche apres-midi, sans passer trop de temps à faire la cuisine.

img_7162.jpg

C’est agréable de pouvoir s’asseoir à la terrasse d’un restaurant, et de prendre son brunch dehors, dans la fraîcheur de la matinée, avant que le soleil de midi ne tape trop fort, ou ne fasse les ombres trop rares.